Un avenir pensé avec et par les collaborateurs

Mettre à profit l’expérience et les connaissances des collaborateurs de l’HFR pour dessiner avec eux l’avenir de l’hôpital : une équipe créatrice, composée de collaborateurs de divers secteurs, travaille depuis l’été dernier sur les futurs Centres de santé.

« Nous avons deux missions : définir les spécialités pour ces Centres de santé, puis contacter les spécialistes des domaines retenus pour prendre en compte leurs expériences pratiques et affiner l’offre », explique Emilie Risse, infirmière experte en soins intensifs. Ces deux missions sont spécifiques aux membres issus des domaines médico-soignants. L’équipe créatrice représente aussi de nombreux autres domaines, grâce à ses membres experts en logistique, en informatique, en infrastructures ou encore en administration qui planchent tous sur les contours des futurs Centres de santé. Pour ce faire, les règles du jeu étaient claires pour tous : pas de Service d’urgences, pas de blocs opératoires et pas de lits en stationnaire.

Représentante des soins dans l’équipe créatrice, Emilie Risse ne cache pas son enthousiasme. « Je crois vraiment en ce projet, cette stratégie fait sens ! » Au cœur des réflexions de cette équipe créatrice – formée de onze représentants des différents secteurs de l’HFR – se trouvent les besoins de la population et l’expérience patients. « Nous avons vraiment testé de nombreux scénarios, comme par exemple une mère célibataire, avec deux enfants, qui doit passer un contrôle post accouchement, ou alors une personne âgée qui doit se rendre à de multiples rendez-vous pour assurer son suivi. » Autant d’exemples fictifs mais qui ont servi de base pour être au plus près de la réalité du terrain que ce soit en termes de pathologie, de besoin en santé ou de localisation.

 

Une réelle marge de manœuvre

« Nous avons un cadre avec de vraies possibilités créatrices », se réjouit Emilie Risse. L’équipe, qui se réunit chaque semaine, a pu se rendre sur le terrain, visiter les sites de l’HFR, échanger avec les collaborateurs pour prendre le pouls et également avec des partenaires externes à l’HFR, tels que les médecins traitants. « Le changement doit partir de la base, la réalité du terrain doit être prise en compte », souligne la professionnelle. Cette volonté est clairement affichée par le Conseil d’administration et le Conseil de direction. « Ils nous soutiennent dans notre travail, nous avons une réelle marge de manœuvre, c’est motivant. »

L’infirmière, active à 90%, relève que tout ce travail ne se fait pas pour les dirigeants, « cette énergie, je la mets pour la population, c’est vraiment pour elle, pour proposer des prestations en adéquation avec ses besoins, en maintenant la qualité et la sécurité. »